Né le 27 juillet 1966 à Paris, Luc Brival se nourrit dans sa prime jeunesse, essentiellement, de bandes dessinées. Trouvant en ces univers graphiques l'issue à une enfance malmenée, il entreprit, par le dessin, d'en saisir les arcanes. Ce n'est qu'à l'âge de quatorze ans qu'il découvrit la peinture et s'y livra alors avec exaltation. Sa vie se déroula ensuite dans une légèreté feinte toute consacrée à l'art.

Indifférent à la fluctuation des modes mais curieux de toutes les cultures, il s'embarqua, à dix-neuf ans, pour les Caraïbes où il séjourna plus d'une vingtaine d'années. Pour gagner sa vie, il exerça la profession d'illustrateur sans pour autant cesser de présenter ses œuvres. En 1999, trouvant son art trop impersonnel et consensuel, il suspendit toute production et se confina dans un silence presque total.

Au cours des dix années qui suivirent, il s'épuisa à trouver dans sa peinture le « Geste juste »...

Son installation, en 2009, en Nouvelle-Calédonie, marqua l'amorce d'une intense activité créatrice.

Heureux de s’égarer sur un chemin dont il ne maîtrisait pas le tracé, son art, bouillonnant, entrant en dissidence, il n'eut d'autre choix que de tenter de le contenir en cultivant la poésie du monde…